Nofollow, noreferrer, noopener… ces termes ne vous semblent pas nouveaux si vous disposez d’un site web. Ils s’avèrent utiles pour le site internet. Cependant, de nombreuses personnes ignorent leur véritable contexte, surtout les novices. À cet effet, nous avons décidé d’apporter une vision claire et nette de leurs attributs dans cet article.

L’attribut Nofollow

Comme son nom l’insinue, l’attribut « nofollow » sert à aviser les moteurs de recherche de ne pas suivre les liens qui se trouvent dans vos pages web lorsque vous effectuez du crawl. Dans le cadre d’un référencement naturel, les petits robots Google parcourent votre site web et suivent les liens qui s’y trouvent, à l’exception de ceux en « nofollow ». Ainsi, vous ne rendrez pas populaires les sites externes concernés par ce lien hypertexte.

variation de données

Le nofollow est sûrement l’attribut le plus connu. Son utilisation empêche les mouvements suivants :

  • Spam de commentaire par d’autres webmasters à la recherche des liens externes ;
  • Suivi des liens de faibles qualités par le moteur de recherche ;
  • Abondance de liens directs vers un site externe lors d’articles invités ;
  • Partenariat et affiliation encouragés uniquement par la quête de backlinks ;
  • Etc.

L’attribut Noreferrer

Cet attribut empêche les sites externes d’accéder aux informations liées à l’origine de votre trafic sur Google Analytics. «rel= »noreferrer » » fait en sorte de ne pas vous faire remarquer lorsque vous faites un lien vers les sites externes ou que vous leur ramène du trafic en referrer. Autrement dit, votre mouvement passe inaperçu.

Noreferrer n’est pas aussi connu que Nofollow. D’ailleurs, quelques mois auparavant, il était encore peu supporté. Les navigateurs ont commencé à l’apprécier petit à petit. Aujourd’hui, de nombreux propriétaires de site internet l’adoptent. Toutefois, ce caractère est assez gênant en cas de partenariats et mise en place d’affiliation.

marketing en ligne

Consultez le site caniuse.com pour en savoir plus sur l’exploit de cet attribut, ainsi que celui de l’attribut noopener. À noter que ces attributs n’auraient aucune incidence sur le référencement naturel d’un site web.

L’attribut Noopener

Il s’agit d’un nouvel attribut, récemment intégré sur WordPress. Il vise à accompagner « target= »_blank » » afin de corriger ses failles de sécurité. En effet, les attaques par phishing nommé le tabnagging deviendront plus faciles à gérer. Dans ce sens, l’existence de noopener facilite annule l’utilisation du JavaScript avec « window.opener ».

Il rend impossible la modification de l’URL sur la page de référence via « window.opener.location = nouvelleURL ». Tout comme Noreferrer, l’utilisation de l’attribut Noopener n’intéressait pas trop les gens il y quelques mois. Mais aujourd’hui, il s’impose sur le marché pour une question de sécurité. Si vous cherchez un moyen plus safe d’utiliser le « target= »_blank » », cet attribut répond parfaitement à votre exigence.

Voilà, vous en savez assez sur leur potentiel pour pouvoir analyser si leur utilisation vous paraît convenable. Cependant, l’intégration des attributs Noopener et Noreferer sur votre site web est vivement encourager si jamais, vous êtes amené à utiliser « target= »_blank » ». Si votre projet se penche plutôt sur les fondamentaux du SEO, l’intégration « rel= » nofollow » » est conseillé.